Infos utiles

Prochains rendez-vous...

Mercredi 21 juin : Fête de la musique

Vendredi 30 juin et samedi 1er Juillet : spectacle "Entre Destin et Misère" présenté par l'association Evidanse, 20 h 30, théâtre Jean le Bleu à Manosque

Samedi 1er juillet :

Journée portes-ouvertes pour les 170 ans de la Caserne des Pompiers de Manosque, 10 à 17 h, SDIS Manosque

Vernissage AL2 (photos de Landart) par Alain Lapicoré et Aleksandra Lawicka Cuper, 11 h, Bibliothèque pour tous, exposition juillet et août, mercredi et samedi 10 à 12 h

Mardi 4 juillet : Réunion publique SCOT DLVA à 18 h, Salle des Tilleuls à Manosque

Samedi 8 juillet : Troisième édition des "Jeux de Pierrevert", organisés par la Commune en partenariat avec les associations sportives, chapelle Saint-Patrice et ses abords, de 8 h à 13 h. Ouvert à tous

Où nous joindre

Hôtel de ville
6 avenue Auguste Bastide 04860 PIERREVERT
Tél. 04 92 72 86 87

Fax : 04 92 72 88 60

info@mairie-pierrevert.fr

Ouverture de la mairie :

Lundi à vendredi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h

Jeudi : fermeture à 18 h

Réunion dispositifs "Sécurité"

Présentation de la réunion sur les dispositifs "Sécurité publique"

Une réunion publique de concertation et d'informations sur les dispositifs voisins vigilants et vidéo-protection était prévue le mercredi 12 novembre à 18 h 30 en salle du Conseil. Tous les Pierreverdants y étaient conviés pour poser des questions à la Gendarmerie, à la Police Municipale et aux élus.

La réunion a rassemblé plus d'une cinquantaine de Pierreverdants, en présence d'une dizaine d'élus autour de M. le Maire André Mille, de la Police Municipale de Pierrevert avec Philippe Antoine et Philippe Grély, du Major Hubert Dubois, chef de la brigade de Gendarmerie de Manosque, du Chef d'escadron Thierry Renaudin, Commandant de la compagnie de Gendarmerie Départementale de Forcalquier, du Gendarme Jean-Marie Ferrer, Référent sûreté du département 04, venus présenter ces deux dispositifs aux Pierreverdants et répondre à leurs questions. Laetitia Gentili, du journal La Provence, a elle aussi eu la gentillesse de se déplacer pour couvrir l'événement.

Une rapide présentation a été effectuée par les élus, rappelant que ces deux systèmes complémentaires de dissuasion et de protection étaient inscrits dans le programme de la majorité municipale. Ces deux dispositifs, parfaitement réglementés et encadrés par la Préfecture, sont proposés aux communes. Celles qui sont intéressées par le déploiement de l'un ou des deux dispositifs sont aidées et accompagnées par les Gendarmes tout au long de leur mise en oeuvre.

Même si les chiffres de la délinquance et des incivilités sont plutôt en baisse cette année, comme le rappellent les Gendarmes présents, chaque habitant a encore en mémoire les dégradations volontaires dans le village et a pu noter ces derniers mois la multiplication des cambriolages chez les particuliers. Aussi, afin d'assurer la tranquillité et la sécurité des habitants, d'améliorer le cadre de vie et le bien être dans la commune, la municipalité actuelle ne veut pas perdre de temps et mettre en place dès que possible un système de vidéo-protection et le dispositif  "Voisins Vigilants".

La présentation du dispositif "Voisins Vigilants" par le Capitaine de Gendarmerie Thierry Renaudin

Cette réunion tombe à pic, puisque la veille, 4 individus ont été interpellés en flagrant délit par les forces de Gendarmerie, prévenues par un voisin, pour tentative de cambriolage à Pierrevert.

Ce dispositif est régi par un protocole entre la Commune et la Préfecture. Il associe l'ensemble des acteurs de la sécurité publique (Police Municipale et Gendarmerie) et s'appuie sur la vigilance des voisins d'un même quartier pour lutter contre la délinquance, et en premier lieu les cambriolages. Les Voisins Vigilants sont des bénévoles qui participent à la protection des personnes et des biens. Ils assurent un relais entre population et Gendarmerie, sont attentifs à ce qui se passe dans leur quartier et ont pour mission d'avertir les Gendarmes (en téléphonant au 17) dès qu'ils ont une suspicion d'activité anormale dans leur quartier (présence de rôdeurs, tentatives d'effraction...). La mise en place de ce système nécessite principalement l'organisation d'actions de sensibilisation par la Police Municipale au cours de réunions publiques et l'utilisation de la signalétique des voisins vigilants (panneaux à l'entrée des quartiers), seul véritable coût pour la Commune.

Ce système, mis en place par des communes comme Villeneuve ou Sisteron, a un grand nombre d'avantages unanimement reconnus : il permet d'améliorer la réactivité des forces de l'ordre, de lutter contre le sentiment d'insécurité, d'accroître l'efficacité de la prévention de proximité tout en renforçant le lien social au sein des quartiers. Son efficacité est attestée par les chiffres du Ministère de l'intérieur : -20 à -40% de cambriolages.

Il s'agit d'une « protection proactive, d'un dispositif serein, civique et non contraignant, qui demande aux voisins vigilants d'être curieux sans être indiscrets » précise le Major Dubois. Et le Capitaine Renaudin d'ajouter « le choix des voisins vigilants ne dispense pas les autres habitants de continuer à appeler aussi, et d'avoir toujours recours à l'Opération "Tranquillité vacances" lors de leurs absences. L'avantage de Pierrevert est son ensemble de petits quartiers, qui se prête parfaitement à la mise en place et à l'efficacité optimale de ce dispositif, recréant en plus un lien social souvent disparu dans les villes de cette taille de nos jours ». Ce système est en fait un parfait complément, pour une commune aussi étendue que Pierrevert, au système de vidéo-protection.

Vous êtes curieux mais non indiscret (il ne s'agit pas d'espionner vos voisins, mais de repérer des activités inhabituelles ou incongrues), vous avez un bon relationnel, vous souhaitez vous impliquer dans la protection de vos voisins,  faites part au maire de votre candidature pour devenir Voisin Vigilant. Une liste (évolutive) sera établie par le maire, sur la base de ce volontariat, avec  l'assistance des Policiers Municipaux et des Gendarmes qui possèdent une bonne connaissance de la délinquance, de l'atteinte aux biens sur Pierrevert  et de la répartition souhaitable des Voisins Vigilants par quartier.

Note : même si vous n'êtes pas Voisin Vigilant, et que vous êtes témoin d'une situation anormale (tentative d'effraction, rôdeur...), téléphonez au 17 pour signaler cette situation.

La présentation du système de vidéo-protection par le Gendarme Référent sûreté 04 Jean-Marie Ferrer

Ce système constitue avant tout une prévention technique de la délinquance visant à « dissuader, bloquer, retarder ». Il se répand de plus en plus dans les grandes villes, mais aussi dans les petites communes et semble donner entière satisfaction non seulement dans la prévention et la lutte contre la délinquance, mais aussi dans l'apport d'un sentiment de sécurité aux habitants. D'ailleurs, un sondage récent montre que 70% de la population française y est aujourd'hui favorable.

Ce système est soumis à des mesures strictes de protection des libertés individuelles.  La vidéo-protection est réglementée et strictement encadrée et suivie par la Préfecture. Contrairement aux Voisins Vigilants, dont il est complémentaire, la mise en oeuvre de ce dispositif et son fonctionnement ont un coût pour les communes, dont le montant dépend très largement des performances attendues. 

Pour Pierrevert, il serait avant tout préventif et dissuasif et ne servirait en aucun cas à observer en continu les habitants et surveiller leur quotidien, ce qui exigerait un centre de supervision urbain comme dans les grandes villes (vidéo-surveillance). Tout visionnage étant strictement limité au seul cadre judiciaire, il servirait à effectuer des vérifications a posteriori, lorsque des événements indésirables se produisent. Ce dispositif implique une autorisation préfectorale, un diagnostic de sécurité puis un contrôle du système pendant et après installation par la Gendarmerie. Il s'appuie comme les Voisins Vigilants sur une signalétique dissuasive. Les coûts dépendent en fait principalement de quatre facteurs : la qualité de la résolution voulue des images, le mode de transmission de l'information, la capacité de stockage en fonction du nombre de caméras et l'évolutivité du système en cas d'extension future ou d'adaptation aux futurs progrès. C'est un système subventionné par un fond interministériel au cas par cas, en fonction des besoins de chaque commune. Le montant des subventions de l'Etat pour les communes avoisine en moyenne 40% du coût total.

Deux exemples récents et voisins peuvent être cités à titre d'exemple :

- Manosque avec 47 caméras (coût de 664 000 ¤ HT avec une subvention de 50% de l'Etat)

- Sisteron avec 17 caméras (coût de 317 000 ¤ dont 30% pris en charge par l'Etat, et au final, 190 000 ¤ pour la Mairie)

La réunion s'est poursuivie jusqu'à 20 h 30, avec un grand nombre de questions posées sur le nombre et l'emplacement des caméras, le coût du projet, la nécessité d'étendre le dispositif de vidéo-protection aux entrées de la commune, mais aussi aux quartiers les plus exposés. Les participants en ont aussi profité pour poser d'autres questions aux forces de l'ordre, et ont unanimement salué le bien-fondé de cette réunion de concertation et d'informations. Ils attendent avec impatience la mise en place de ces dispositifs qui devrait débuter en 2015. En effet, la municipalité, ainsi qu'annoncé dans son programme électoral, a fait part aux participants pierreverdants de son intention de déployer début 2015 le dispositif Voisins Vigilants et de lancer l'étude du projet d'installation d'un système de vidéo-protection. Le coût constituera cependant un facteur déterminant.

La municipalité remercie les Pierreverdants pour leur présence nombreuse et constructive, ainsi que les représentants des forces de l'ordre. Rendez-vous a donc été donné à tous pour les prochaines réunions publiques de secteur, les 5 et 12 décembre prochains, que la Gendarmerie de Manosque honorera de sa présence.

Statistiques récentes pour notre commune fournies par la Gendarmerie

 

  janv.-sept. 2013

  janv.-sept. 2014

  variations

 Atteintes volontaires à l'intégrité physique

4

3

- 25%

 Atteintes aux biens

55

48

- 12.73%

 Escroqueries, infractions économiques et financières

6

5

- 16.67%

 Vols automobiles

3

4

+ 33.33%

 Vols 2 roues

2

1

- 50%

 Vols à la roulotte

3

7

+ 133.33%

 Usage de stupéfiants

3

0

- 100%

 Délinquance générale

72

64

- 11.11%

 Délinquance de proximité

36

42

+ 16.67%

 Vols

48

45

- 6.25%

 Cambriolages

20

26

+ 30%

 Dégradations

7

3

- 57.14%

 

 

Article La Provence 21.11.2014

Haut de page | Accueil | Mentions légales | Copyright | Plan du site