Infos utiles

Prochains rendez-vous...

Juillet-août :

Exposition "Les temps de la vigne" de Louis Plantier, Musée de la vigne et du vin. Ouverture au public du Musée du mercredi au vendredi de 15 h à 18 h et le dimanche de 10 h à 12 h, du 5 juillet au 31 août

Exposition AL2 (photos de Landart) par Alain Lapicoré et Aleksandra Lawicka Cuper, 11 h, Bibliothèque pour tous, mercredi et samedi 10 à 12 h

Du jeudi 27 au dimanche 30 : 9e édition des Nuits photographiques de Pierrevert - expositions, projections nocturnes, ateliers musical à 12 h, place de la Liberté

Du samedi 5 au dimanche 6 août : 6e édition de l'exposition "Pierrevert, village d'artistes" organisé par l'association R'Eve d'Art, salle de la Frache

Samedi 5 août :

- Sardinade organisée par les Disciples d'Escoffier, à partir de 19 h 30, place de la Liberté

- Concert du groupe "Pense-bête" organisé par DLVA dans le cadre de la tournée "Les estivales" à 21 h 30, place de la Liberté

Où nous joindre

Hôtel de ville
6 avenue Auguste Bastide 04860 PIERREVERT
Tél. 04 92 72 86 87

Fax : 04 92 72 88 60

info@mairie-pierrevert.fr

Ouverture de la mairie :

Lundi à vendredi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h

Jeudi : fermeture à 18 h

Entretien des cours d'eau

Entretien et restauration des cours d'eau

1 - Le risque d'inondation sur Pierrevert

L'inondation est la submersion d'une zone avec des hauteurs d'eau variables. Elle est due à l'augmentation du débit d'un cours d'eau, suite à des pluies importantes et/ou durables. Le risque d'inondation identifié sur la commune de Pierrevert correspond à l'inondation torrentielle due aux crues.

La commune de Pierrevert est traversée par 4 cours d'eau :

- le ruisseau du Ridau à l'est,
- les torrents du Chaffère (Riou) et de Beauchamp au centre,
- le torrent des Corbières à l'ouest.

Deux types d'inondation sont possibles :

- crue torrentielle : très rapide et puissante, suite à des pluies exceptionnelles
- ruissellements pluviaux urbains : débordement du réseau

15 juin 1975 : crue du Chaffère, des routes coupées, des ponts submergés, des maisons inondées et des passages busés emportés ; 7 janvier 1994 : le Chaffère de nouveau en crue ; septembre 2000 : pont de la RD 6 submergé ; novembre 2011, ça recommence. Un arrêté de catastrophe naturelle pour inondation et coulée de boue a même été pris pour les inondations du 4 au 6 novembre 2011.

Récemment encore, les intempéries des 13 et 14 octobre et du 21 au 25 novembre ont occasionné des débordements importants du Chaffère, avec des dégâts considérables pour les voiries.

L'entretien des berges et des vallons secs incombe à leurs propriétaires jusqu'au milieu du cours d'eau. Il faut donc veiller à ne pas aggraver la situation en encombrant le lit et les berges d'un cours d'eau. D'où l'importance, pour les propriétaires riverains des cours d'eau de la commune, d'assurer un entretien régulier des cours d'eau et des berges, afin de permettre l'écoulement naturel des eaux et d'empêcher les débordements lors de pluies importantes.

2 - Côté règlementation

Les droits et obligations liés aux cours d'eau sont encadrés par la règlementation. L'article L. 215-2 du code de l'environnement prévoit que les berges et le lit mineur des cours d'eau non domaniaux appartiennent aux propriétaires riverains. Les cours d'eau domaniaux sont quant à eux sous la responsabilité de l'Etat.

L'entretien du lit et de la végétation des berges est de la responsabilité des propriétaires riverains, selon des modalités précisées dans le code de l'environnement, dont les articles L. 215-14 et R. 215-2 définissent les objectifs d'entretien régulier d'un point de vue environnemental.

Suivant l'article R. 214-1 du code de l'environnement, les activités et travaux sur les cours d'eau peuvent donner lieu à dossier de déclaration et d'autorisation accompagnés éventuellement de prescriptions suivant l'ampleur des travaux. Les travaux de restauration sur les cours d'eau peuvent être de différentes natures :

- reconstitution du matelas alluvial ; 
- reméandrage ; 
- reconnexion des annexes alluviales ; 
- effacement ou aménagement d'obstacles transversaux ; 
- suppression des protections de berges ; 
- remise à ciel ouvert d'un cours d'eau ; 
- suppression d'étangs sur le cours d'eau.

Article L. 215-2

Le lit des cours d'eau non domaniaux appartient aux propriétaires des deux rives.
Si les deux rives appartiennent à des propriétaires différents, chacun d'eux a la propriété de la moitié du lit, suivant une ligne que l'on suppose tracée au milieu du cours d'eau, sauf titre ou prescription contraire.
Chaque riverain a le droit de prendre, dans la partie du lit qui lui appartient, tous les produits naturels et d'en extraire de la vase, du sable et des pierres, à la condition de ne pas modifier le régime des eaux et d'en exécuter l'entretien conformément à l'article L. 215-14.
Sont et demeurent réservés les droits acquis par les riverains ou autres intéressés sur les parties des cours d'eau qui servent de voie d'exploitation pour la desserte de leurs fonds.

Article L. 215-14

Sans préjudice des articles 556 et 557 du code civil et des chapitres Ier, II, IV, VI et VII du présent titre, le propriétaire riverain est tenu à un entretien régulier du cours d'eau. L'entretien régulier a pour objet de maintenir le cours d'eau dans son profil d'équilibre, de permettre l'écoulement naturel des eaux et de contribuer à son bon état écologique ou, le cas échéant, à son bon potentiel écologique, notamment par enlèvement des embâcles, débris et atterrissements, flottants ou non, par élagage ou recépage de la végétation des rives. Un décret en Conseil d'Etat détermine les conditions d'application du présent article.

Article R. 215-2

L'entretien régulier du cours d'eau auquel est tenu le propriétaire en vertu de l'article L. 215-14 est assuré par le seul recours à l'une ou plusieurs des opérations prévues par ledit article et au faucardage localisé ainsi qu'aux anciens règlements et usages locaux relatifs à l'entretien des milieux aquatiques qui satisfont aux conditions prévues par l'article L. 215-15-1, et sous réserve que le déplacement ou l'enlèvement localisé de sédiments auquel il est le cas échéant procédé n'ait pas pour effet de modifier sensiblement le profil en long et en travers du lit mineur.

Liens utiles

http://www.mairie-pierrevert.fr/campagne-pluies-intenses.html

http://www.mairie-pierrevert.fr/le-risque-inondation.html

http://www.mairie-pierrevert.fr/reconnaissance-de-catastrophe-naturelle.html

http://www.mairie-pierrevert.fr/dicrim-2015.html

Inondation Petite Gardette (22.11.2016)
Inondation Chemin des Viérards (22.11.2016)
Inondation Chemin des Viérards (22.11.2016)
Inondation Chemin du Moulin (22.11.2016)
Inondation Chemin du Moulin (22.11.2016)

Haut de page | Accueil | Mentions légales | Copyright | Plan du site