Infos utiles

Prochains rendez-vous...

Jeudi 19 octobre : Dégustation du vin primeur organisé par l'ODG à partir de 18 h 30, salle polyvalente.

Dimanche 22 octobre : Opération citoyenne "Pierrevert, commune propre" organisée par la Commune. Rdv à 10 h devant la mairie.

Du mercredi 25 au dimanche 29 octobre : Fête du santon organisée par la Commune avec la Confrérie Nationale des Métiers de l'Art Santonnier, salle polyvalente.

Samedi 28 et dimanche 29 octobre : Dédicace d'Andrée Terlizzi, aquarelliste et illustratrice, salle polyvalente.

 

 

 

Où nous joindre

Hôtel de ville
6 avenue Auguste Bastide 04860 PIERREVERT
Tél. 04 92 72 86 87

Fax : 04 92 72 88 60

info@mairie-pierrevert.fr

Ouverture de la mairie :

Lundi à vendredi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h

Jeudi : fermeture à 18 h

Lutte contre les chenilles processionnaires

Suite à de nombreux signalements, la commune a décidé de prendre un arrêté portant sur la lutte contre les chenilles processionnaires.

La chenille processionnaire est un insecte ravageur défoliateur des essences du pin et autres résineux. Ce nuisible est connu pour la capacité qu'ont ses larves à libérer des poils urticants microscopiques en forme de harpon qui provoquent des réactions cutanées importantes, boutons, démangeaisons, lésions oculaires et respiratoires.

Les effets sur la santé sont liés à une exposition aux poils urticants et allergisants. Chaque chenille possède de minuscules poils microscopiques qui sont emportés par le vent. Des réactions allergiques, des démangeaisons très vives, conjonctivite, toux irritative et parfois des troubles graves peuvent survenir lorsque les poils entrent en contact avec la peau ou les muqueuses. Il est nécessaire de contacter au plus vite un médecin en cas de troubles graves à la santé.

Des méthodes de luttes efficaces existent contre la chenille processionnaire du pin et du chêne. Ces traitements sont le plus souvent respectueux de l'environnement :

Échenillage : couper les nids et brûler les cocons

Piégeage : Écopiège et piège à phéromone

Traitement biologique : Bacillus thurengiensis

Contexte réglementaire de la lutte contre les chenilles processionnaires

Il n'existe pas actuellement de réglementation nationale de lutte obligatoire. Localement, la lutte contre l'insecte peut être imposée par arrêté préfectoral ou municipal.

Certaines villes ont pris conscience de l'impact de ce nuisible sur notre environnement et appliquent un arrêté municipal obligeant chaque année, avant la fin du mois de mars, les propriétaires ou les locataires à supprimer mécaniquement les cocons élaborés par les chenilles processionnaires du pin et à les incinérer ainsi qu'à un traitement annuel préventif à la formation de ces cocons avant la fin du mois de septembre sur les végétaux susceptibles d'être colonisés par les chenilles.

Le produit préconisé est le Bacillus thuringiensis sérotype 3a ou 3b ou un équivalent, en raison de sa spécificité et de son innocuité pour les espèces non ciblés. Entre le début du mois de septembre et le milieu du mois d'octobre, compte tenu de la biologie et de la sensibilité des larves, des traitements à l'aide de produits homologués dans cette indication devront être épandus dans les règles de l'art.

Un arrêté a été pris concernant la lutte contre les chenilles processionnaires puisque celles-ci sont de plus en plus présentes et sont dangereuses pour la santé (très urticantes) ainsi que pour l'environnement. Il est donc nécessaire de pratiquer un traitement annuel (tel que décrit dans l'arrêté) et de détruire les cocons lorsqu'ils se sont installés.

Lien d'accès au site "France chenilles"

Lien pour observer la progression des chenilles en France

Document PDFArrêté Municipal portant sur la lutte contre les chenilles processionnaires

Haut de page | Accueil | Mentions légales | Copyright | Plan du site